juif

Publié le 19 Mars 2013

Le silence, de Jean-Guy Soumy

Pour mettre un femme en colère, rien de tel que les cachotteries. En termes de non-dits, Jessica est servie. Lorsque son mari, un mathématicien français, décide mettre fin à ses jours, elle oscille entre tristesse, incompréhension et colère. Plus les jours passent, plus il est clair qu'il a travesti son passé. Pour elle, pour ses deux enfants, elle s'acharne à découvrir qui était l'homme qu'elle a épousé.

L'auteur aborde avec habileté des thèmes aussi riches et compliqués que l'identité, la solitude ou encore l'autisme.

Ce récit est assez captivant dès le départ et l'intérêt que j'y ai trouvé est allé crescendo. Si la première partie est un peu attendue et assez peu surprenante, j'ai été emballée par la tournure du livre une fois le secret découvert.

Un bon moment !

Voir les commentaires

Rédigé par La fleur des mots

Publié dans #litterature francaise, #coup de coude, #2013, #autisme, #Etats-Unis, #France, #secret, #suicide, #juif

Repost0

Publié le 2 Février 2013

Une douce flamme, de Philip Kerr

Cinquième épisode de la série Bernhard Gunther (La trilogie berlinoise, La mort, entre autre), encore une réussite.

C'est à Buenos Aires, en 1950, que l'on retrouve Bernie obligé de fuir l'Europe sous une fausse identité. Il retrouve sans grand plaisir, en Argentine, nombre de ses concitoyens au passé lourd de crimes nazis. Rapidement engagé par Perón pour enquêter sur des meurtres de jeunes femmes, il tente de se racheter une conduite. Il est vite rattrapé par ses vieux fantômes lorsqu'il fait la connaissance d'une jeune femme, juive, dont l'oncle et la tante ont mystérieusement disparu.

Ce roman, merveilleusement documenté, est l'occasion de s'imprégner de l'Argentine au passé trouble de Perón, un pays de dissimulation, de torture, un sanctuaire pour les anciens nazis. A travers deux enquêtes parallèles, Philip Kerr nous embarque encore une fois dans un récit glaçant et ironique dans lequel on s'ennuie pas une seconde. On suit avec un plaisir mêlé de dégoût les aventures de Bernie Gunther.

Encore un bijou du maître écossais !

Voir les commentaires

Rédigé par La fleur des mots

Publié dans #polar, #nazisme, #argentine, #disparition, #coup de foudre, #littérature écossaise, #2008, #juif

Repost0

Publié le 25 Décembre 2012

Un repas en hiver, d’Hubert Mingarelli

Je découvre cet auteur avec ce livre, un récit fluide et poignant qui nous parachute en Pologne dans les années 40. En plein hiver, trois soldats allemands partent à la "chasse" dans la campagne polonaise pour échapper à la corvée de fusillade. Ils débusquent une "proie", un Juif terré au fond d'un trou. Un flocon de neige sur son bonnet, une rencontre avec un Polonais d'un antisémitisme exacerbé pourront-ils changer le cours des choses ?

Avec une écriture dépouillée et juste, Hubert Mingarelli nous plonge dans les méandres de la conscience de ces soldats partagés entre devoir d'obéissance et envie de se délivrer de leurs tourments. Ils ne veulent pas tuer, mais ont-ils le choix ? On a aucun mal à s'identifier aux personnages. L'auteur plonge le lecteur dans un univers de sensations et de sentiments. On ressent tout, le froid, la lâcheté, la peur, l'égoïsme et la solitude. Un roman fort dont le lecteur ne sort pas indemne.

Voir les commentaires

Repost0