pedophilie

Publié le 24 Octobre 2014

Purgatoire des innocents, de Karine Giebel

Suite au braquage d'une bijouterie qui tourne mal, les fuyards trouvent refuge dans une maison isolée et séquestre la propriétaire. La probabilité pour tomber juste sur la maison d'un tueur en série était faible, et pourtant c'est bien ce qui attend les cambrioleurs.

Présentée comme ça, l'intrigue est plutôt alléchante. C'était sans compter sur la volonté de l'auteur d'en faire des tonnes et de repousser toujours plus loin les limites au point d'en devenir franchement lourdingue. Chaque chapitre est une surenchère dans la cruauté, la barbarie et le glauque. Sans ménagement et sans finesse, le lecteur est plongé dans les méandres de la folie et de l'horreur et finit par s'y perdre. Une lecture à oublier...

Voir les commentaires

Repost0