Articles avec #2007 tag

Publié le 25 Janvier 2014

Le Magasin des Suicides, de Jean Teulé

Chez les Tuvache, on est commerçants de génération en génération, mais on n'a pas vocation à fidéliser la clientèle. Les clients ne viennent qu'une fois dans cette boutique pour y trouver tous les accessoires rêvés pour en finir avec la vie, du bonbon empoisonné à la corde en passant par les parpaings ou les sabres japonais. Dans un quotidien morose à souhait et bien huilé, les affaires marchent et les clients affluent. Cette petite mécanique commence inévitablement à s'enrayer à la naissance du dernier enfant de la famille qui s'évertue à faire entrer gaité et bonne humeur dans la maison.

Dans ce roman, Jean Teulé joue avec les codes et manie l'humour noir avec brio. Il nous entraîne dans un univers où les valeurs sont inversées, où la joie est honteuse et la gentillesse à bannir. Si le style est fluide et brillant, l'auteur exploite le filon jusqu'à la corde et en oublie la légèreté qui caractérisait le début du récit. L'histoire s'enlise et finit par n'être qu'un prétexte à pondre des bons mots.

C'est dommage, ce roman incontestablement décalé aurait pu être distrayant si le fond avait été aussi travaillé que la forme, mais malheureusement, le tout sonne un peu creux. Une petite déception donc...

Voir les commentaires

Rédigé par La fleur des mots

Publié dans #suicide, #litterature francaise, #2007, #famille, #coup de coude

Repost 0

Publié le 22 Décembre 2013

Un sur deux, de Steve Mosby

Un début assez simple et efficace : un tueur en série a mis au point un jeu macabre consistant à torturer un couple jusqu'à ce que mari ou femme décide lequel des deux doit mourir. Tous les ingrédients du thriller sont là : un flic légendaire un peu cassé à la suite du meurtre de son adjoint, le jeune inspecteur fraîchement recruté, doué et admiratif devant son aîné et un psychopathe bien cruel...

Oui, mais voilà, la sauce n'a pas pris. L'auteur a choisi d'offrir au lecteur une multitude de points de vue, entre les différents enquêteurs, les victimes, la femme d'un des flics... Finalement, trop de fils narratifs rendent le récit saccadé et lui font perdre de son intensité. Sans compter les nombreux rebondissements qui conduisent à une fin confuse et inaboutie. Si la lecture de ce roman n'est pas non plus une purge, notamment grâce au style simple et précis de Steve Mosby, on est loin du nouveau Lehane promis par la quatrième de couverture.

Voir les commentaires

Rédigé par La fleur des mots

Publié dans #enlèvement, #tueur en série, #polar, #2007, #coup de coude, #couple, #litterature anglaise

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2013

Les morsures de l'ombre, de Karine Giebel

La première fois que j'ai tenté de lire ce livre, il m'est tombé des mains au bout de quelques pages. La deuxième tentative fut la bonne. Me voilà donc enfermée dans une cave sombre en compagnie d'un officier de police. Il ne sait pas pourquoi il est là. Sa geôlière, une rousse flamboyante, lui distille les indices au fil des jours. L'auteur nous sort de temps en temps de cette cave humide pour nous présenter des flics qui s'activent assez mollement pour retrouver leur collègue et la femme dudit collègue.

Passées les premières pages franchement rébarbatives, bizarrement, le cocktail fonctionne plutôt pas mal. Si l'on n'est pas trop regardant sur le style et un peu tolérant avec les quelques clichés sur les affres de l'adultère et les rancœurs entre collègues, on peut se laisser emporter par cette histoire finalement assez bien ficelée. Sans révéler la fin, je dois bien avouer que c'est ce qui a sauvé ce roman à mes yeux. Elle est originale et assez osée. Ce n'est clairement pas le roman du siècle, mais c'est une lecture facile qui fait passer agréablement le temps dans le train ou dans l'avion...

Voir les commentaires

Rédigé par La fleur des mots

Publié dans #séquestration, #litterature francaise, #coup de coude, #2007, #polar

Repost 0

Publié le 14 Décembre 2012

Rosa Candida, de Audur Ava Olafsdottir

Pendant longtemps, je n'ai lu que des polars, bien sombres. J'avais envie de changer un peu, mais que choisir ? Un jour, en écoutant France Inter, j'entends des louanges sur Rosa Candida. En lisant la quatrième de couverture, je déchante un peu. Le sujet me paraît triste et un peu austère. Quelle erreur de ma part ! J'ai dévoré ce roman plein de tendresse et d'humour.

On plonge avec bonheur dans le voyage initiatique du jeune Arnljótur, passionné de fleurs, et plus particulièrement de roses. Il quitte son Islande natale avec dans ses bagages une variété de rose à huit pétales, la Rosa candida. Il doit se rendre dans un monastère d'un pays lointain pour y découvrir et cultiver une ancienne roseraie. Les rencontres au cours de son périple l'amèneront à se poser mille questions sur les liens familiaux, la sexualité, la paternité. Il ne se doute pas qu'au terme de son voyage une autre surprise l'attend.

On se laisse porter par la candeur, le charme et l'humanité du narrateur. On sort heureux de ce roman.

Bonne lecture !

Voir les commentaires

Rédigé par La Chouette

Publié dans #initiation, #Fleurs, #Roses, #paternité, #2007, #coup de coeur, #littérature islandaise

Repost 0