Articles avec #polar tag

Publié le 31 Janvier 2015

Les mécanos de Vénus, de Joe R. Lansdale

Hap et Leonard vivotent en accumulant les petits boulots. L'un est blanc, insoumis et désabusé, l'autre est noir, homosexuel, boiteux et violent. C'est dans un champ de roses au fin fond du Texas que la sulfureuse ex-femme de Hap les retrouve et débarque les cuisses dénudées et les bras chargés d'une affaire aussi juteuse qu'illégale.

Quelle déception que ce premier roman de la série Hap Collins et Leonard Pine ! Inconditionnelle de ces deux anti-héros et, de ce fait, probablement assez exigeante, je n'ai retrouvé ni la truculence des dialogues, ni la folle insouciance qui anime habituellement ces deux personnages si décalés et attachants. Une intrigue linéaire et passablement attendue, des dialogues poussifs et finalement assez vulgaires, des protagonistes flirtant de trop près avec la caricature et un portrait grossièrement taillé des deux héros ont agi sur moi comme un répulsif. On ne se pose pas longtemps la question de savoir pourquoi cet épisode n'a été traduit que 14 ans après l'incontournable Arbre à bouteilles. Ce livre est tellement éloigné des autres de la même série qu'il reste juste à espérer qu'aucun lecteur ne commence par celui-là...

Voir les commentaires

Rédigé par La fleur des mots

Publié dans #coup de gueule, #1990, #litterature americaine, #polar, #Texas

Repost 0

Publié le 24 Octobre 2014

Purgatoire des innocents, de Karine Giebel

Suite au braquage d'une bijouterie qui tourne mal, les fuyards trouvent refuge dans une maison isolée et séquestre la propriétaire. La probabilité pour tomber juste sur la maison d'un tueur en série était faible, et pourtant c'est bien ce qui attend les cambrioleurs.

Présentée comme ça, l'intrigue est plutôt alléchante. C'était sans compter sur la volonté de l'auteur d'en faire des tonnes et de repousser toujours plus loin les limites au point d'en devenir franchement lourdingue. Chaque chapitre est une surenchère dans la cruauté, la barbarie et le glauque. Sans ménagement et sans finesse, le lecteur est plongé dans les méandres de la folie et de l'horreur et finit par s'y perdre. Une lecture à oublier...

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 26 Juin 2014

R&B - Le Gros Coup, de Ken Bruen

R comme Roberts et B comme Brant, deux flics véreux d'un commissariat miteux du sud de Londres. Deux séries de meurtres devraient accaparer leur attention et leur permettre de redorer leur blason auprès de leur hiérarchie. D'un côté, un gang semble décidé à nettoyer le quartier de quelques-uns de ses criminels, et de l'autre, un tueur en série s'attaque aux joueurs de l'équipe nationale de cricket.

Avec un langage fleuri et des dialogues savoureux, Ken Bruen offre un portrait sans grand espoir des quartiers londoniens défavorisés. Ce roman débordant d'humour noir, franchement réjouissant, laissera toutefois les amateurs de polars classiques un peu sur leur faim tant les enquêtes demeurent un sujet secondaire. Un livre jubilatoire et décalé qui provoque autant de grincements de dents que d'éclats de rire!

Voir les commentaires

Rédigé par La fleur des mots

Publié dans #coup de coeur, #littérature irlandaise, #meurtre, #Londres, #polar, #1998

Repost 0

Publié le 17 Février 2014

Le sang de la trahison, de Hervé Jourdain

Au cœur du palais de justice de Paris, un tueur en série sème les corps de ses victimes. Une équipe de la crim' composée de vieux briscards et d'une jeune policière mène l'enquête.

Hervé Jourdain offre au lecteur un histoire simple et ancrée le quotidien des policiers du "36". Pas à pas, on suit les avancées d'une enquête pour le moins sensible. Si le récit est incontestablement rapide et efficace, les personnages sont tellement caricaturaux qu'ils en deviennent vite agaçants. Entre le flic désabusé, la jeune recrue belle et tenace et l'avocat arrogant et brillant qui ressemblerait à s'y méprendre au gendre ou au coupable idéal, aucun cliché ne nous est épargné. Si l'on ajoute des rebondissements un peu téléphonés, on obtient un polar qui se lit facilement mais qui ne laissera certainement pas un souvenir impérissable.

Voir les commentaires

Rédigé par La fleur des mots

Publié dans #paris, #polar, #tueur en série, #coup de coude, #meurtre, #litterature francaise

Repost 0