Articles avec #racisme tag

Publié le 5 Janvier 2013

L'arbre à bouteilles, de Joe R. Lansdale

C'est avec L'arbre à bouteilles que j'ai découvert Joe R. Lansdale. Une sacrée découverte ! Dans ce premier volet (traduit en français) de la série "Hap Collins et Leonard Pine", les deux protagonistes mènent l'enquête après la découverte d'un petit squelette humain sous le plancher de la maison héritée de l'oncle de Leonard.

C'est avec un plaisir immense que j'ai fait la connaissances des deux anti-héros, Hap, blanc, hétérosexuel et loser, et Leonard, noir, homosexuel et boiteux. Ils sont drôles, attachants, outranciers et rusés. Ce livre est aussi un prétexte pour évoquer des thèmes chers à l'auteur : le racisme, la xénophobie, l'intolérance, le Texas...

L'arbre à bouteilles est un roman aussi hilarant que passionnant, et marque le début de mon histoire d'amour avec les livres de Lansdale. L'écriture est brillante et plonge le lecteur dans une ambiance tantôt électrique tantôt glauque, toujours dans la chaleur piquante du Texas. Les aventures violentes, périlleuses et désopilantes de Hap et Leonard sont un vrai régal. A consommer sans modération !

Vous retrouverez Hap Collins et Leonard Pine dans Savage Season (premier volet non traduit en français), Le mambo des 2 ours, Bad Chili, Tape-cul, Veil's Visit (non traduit en français), Tsunami mexicain et Vanilla Ride.

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 18 Décembre 2012

Un instant dans le vent, de André Brink

Waouh ! Quelle histoire d'amour !

Tout commence, en Afrique du Sud, par une expédition dans le veld qui tourne à la catastrophe. Elisabeth, une femme blanche se retrouve seule au milieu de la forêt désertique. Elle fait la connaissance pas vraiment fortuite d'Adam, un esclave noir en fuite. Ils marcheront ensemble pendant des mois et apprendront à se découvrir l'un l'autre mais aussi eux-mêmes.

Tout est réuni pour que ce roman tombe dans la mièvrerie et pourtant l'écriture d'André Brink fait tout passer en finesse. Il nous décrit magistralement la naissance d'un amour. Et, au-delà de l'histoire d'amour, il nous parle de cette terre africaine qu'il adore et des rigueurs de l'apartheid qu'il a toujours condamné.

Chaleur, sensualité, interdits... De quoi réchauffer les longues soirées d'hiver.

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 13 Décembre 2012

Les marécages, de Joe R. Lansdale

Le but de ce blog est de partager ce que j'aime. Quelques livres qui ont su me captiver, me faire rêver, pleurer, rire, voyager ou tout simplement me distraire. Ce n'est pas toujours simple de savoir quoi lire. Je me retrouve souvent devant les rayonnages des librairies comme devant l'étalage de gâteaux d'une boulangerie. Je ne sais pas quoi prendre parce que j'ai peur d'être déçue par ce qu'il y a l'intérieur, par la ganache écœurante ou par le goût un peu fade d'une crème au beurre. Je fais donc ici office de goûteur. Et je vous ferai part des sentiments que ces livres m'ont inspirés. Bons ou mauvais, cela ne reste que mon avis avec toute la subjectivité qu'il revêt...

Pour inaugurer ce blog, j'ai envie de parler brièvement d'un de mes livres préférés : Les marécages, de Joe R. Lansdale. Un polar captivant et engagé. Harry, 80 ans, se souvient : en 1933, il a 13 ans, il vit dans une bourgade perdue de l'East Texas, lorsqu'il découvre le cadavre d'une femme noire. Son père, le constable, débute une enquête malgré les réticences de la communauté blanche. Dans ce village où ségrégation raciale et préjugés sont légion, tout se trouble lorsque l'on découvre d'autres cadavres, dont celui d'une Blanche... Grâce au point de vue adopté (celui d'un enfant), ce livre sait brillamment mêler enquête sur un tueur en série et souvenirs d'enfance. Au-delà du thriller, Lansdale nous entraîne dans un roman sur l'apprentissage, sur l'identité, sur la transmission des valeurs.

Ce livre est un petit bijou qui ne laisse pas indifférent et que l'on a un mal fou à lâcher ! J'envie ceux qui ne l'ont pas encore lu pour le plaisir qu'ils auront à le découvrir.

Voir les commentaires

Repost 0