Articles avec #2010 tag

Publié le 27 Novembre 2013

La maison d'à côté, de Lisa Gardner

Une femme disparaît. Voilà un début de polar assez classique... Son mari signale sa disparition et devient assez rapidement le suspect principal. L'enquête menée par une femme qui frôle une sorte de perfection fantasmée : elle est belle, intelligente, libre, tenace... Tous les indices convergent vite vers le mari, un homme secret, ténébreux et internaute nocturne assidu, mais aussi vers le voisin, un délinquant sexuel repenti.

L'histoire se peuple assez vite d'une ribambelle de personnages vus et revus qui flirtent avec le ridicule et qui finissent par tomber dedans. Entre le mari dont l'auteur fait le coupable idéal en tirant des ficelles grosses comme des cordes à nœuds, le voisin amateur de très jeunes filles, l'ado surdoué de l'informatique chevalier servant de la victime évaporée et le père notable et malfaisant, on n'en finit plus de naviguer de clichés en clichés. C'est dommage, l'intrigue n'est pourtant pas si mal menée, exception faite des incessantes ruptures de point de vue qui deviennent vite pénibles, et le suspense, bien construit, s'intensifie au fil du récit. La chute est malheureusement assez attendue et, de fait, fort décevante.

Bref, un roman passe-temps sans grand intérêt.

Voir les commentaires

Rédigé par La fleur des mots

Publié dans #polar, #disparition, #2010, #litterature americaine, #Boston, #coup de coude

Repost 0

Publié le 5 Janvier 2013

Le chuchoteur, de Donato Carrisi

Le titre de ce livre a immédiatement éveillé ma curiosité. Il me renvoyait tellement d'images et de possibilités que c'est assez goulûment que je me suis attaquée au roman. Le lecteur est projeté très rapidement dans une histoire macabre : cinq petites fosses, six bras d'enfants, cinq fillettes disparues. Autrement dit, il faut trouver un serial killer et la fillette manquante. C'est à cette tâche que s’attelle une équipe de police composée d'un criminologue, d'enquêteurs et d'une spécialiste en enlèvements appelée en renfort.

Assez classique, bien macabre, ce polar commençait plutôt bien malgré quelques clichés sur les rivalités féminines au sein de l'équipe et sur les guerres d'ego. L'enquête est bien ficelée tout au long du bouquin, le lecteur se laisse docilement manipuler jusqu'au moment où il trouve quand même tout cela un peu tiré par les cheveux et pas très malin. La personnalité névrotique de notre spécialiste des enlèvements vire à la caricature et en laisse trop deviner sur le dénouement, et les autres enquêteurs sont assez transparents. Le seul personnage surprenant et réussi est, à mon sens, le criminologue.

Cette lecture reste malgré tout plutôt sympathique, même si l'on a l'impression que, pour son premier roman, l'auteur a voulu trop en faire pour montrer ce dont il est capable. Je lirai probablement son nouveau roman, Le tribunal des âmes, pour lui donner une seconde chance.

Voir les commentaires

Repost 0