Dernière nuit à Twisted River, de John Irving

Publié le 10 Janvier 2013

Dernière nuit à Twisted River, de John Irving

Encore un pavé de John Irving que j'ai ouvert avec gourmandise. Fidèle à ses habitudes, il focalise son récit sur la vie de quelques personnages. Les Baciagalupo, père et fils, vivent au nord du New Hampshire dans un camp de bûcherons. Leur vie bascule quand Danny, 12 ans, tue la maîtresse de son père d'un coup de poêle à frire. En une nuit, ils laissent derrière eux logement et souvenirs. Ils passeront leur vie à fuir le courroux du shérif du camp, emmenant le lecteur avec eux de Boston au Vermont et de l'Iowa à Toronto.

Tous les éléments chers à Irving sont là pour faire passer au lecteur un beau moment : l'ours, la saga familiale, l'humour et la dérision, des personnages hors norme. Et pourtant, je suis sortie déçue de cette lecture. La magie qui avait si bien opéré avec l'Hôtel New Hampshire, L'œuvre de Dieu, la part du Diable ou encore Le monde selon Garp n'était pas au rendez-vous. Je ne saurais dire exactement ce qui n'a pas fonctionné, mais je me suis ennuyée, je n'ai pas vibré avec les personnages, les longueurs pourtant assez habituelles chez Irving ont failli me décourager. Les quelques situations loufoques du roman n'ont pas suffi à donner à ce récit, pourtant foisonnant d'aventures, le caractère décalé et attachant qui me plaisait tant chez cet auteur.

Repost 0
Commenter cet article

laura 12/01/2013 10:16

je suis nouvelle et j'adore la lecture joli blog

La fleur des mots 12/01/2013 10:54

Merci beaucoup, Laura :-)