Publié le 9 Novembre 2014

Perte et fracas, de Jonathan Tropper

Pas simple de faire rire avec l'histoire d'un veuf de 29 ans. Et pourtant, c'est bien avec le deuil douloureux de son personnage que Jonathan Tropper embarque le lecteur dans un récit touchant, drôle et sensible. Entre sa famille, franchement atypique et attachante, son beau-fils en pleine rébellion, sa maîtresse et les lapins sur sa pelouse, Doug passe ses journées à tenter d'atténuer sa douleur à grands coups de whisky.

Des scènes hilarantes, des dialogues brillants, un brin de tristesse et une bonne dose d'humanité composent un cocktail qui fonctionne à merveille. J'adore !

Perte et fracas
sur Amazon

Voir les commentaires

Rédigé par La fleur des mots

Publié dans #litterature americaine, #coup de foudre, #deuil, #famille, #2008

Repost 0

Publié le 24 Octobre 2014

Purgatoire des innocents, de Karine Giebel

Suite au braquage d'une bijouterie qui tourne mal, les fuyards trouvent refuge dans une maison isolée et séquestre la propriétaire. La probabilité pour tomber juste sur la maison d'un tueur en série était faible, et pourtant c'est bien ce qui attend les cambrioleurs.

Présentée comme ça, l'intrigue est plutôt alléchante. C'était sans compter sur la volonté de l'auteur d'en faire des tonnes et de repousser toujours plus loin les limites au point d'en devenir franchement lourdingue. Chaque chapitre est une surenchère dans la cruauté, la barbarie et le glauque. Sans ménagement et sans finesse, le lecteur est plongé dans les méandres de la folie et de l'horreur et finit par s'y perdre. Une lecture à oublier...

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 23 Octobre 2014

1Q84, Livre 1 : Avril-Juin, de Haruki Murakami

Premier livre de cet opus en trois volumes, la période avril-juin met en place deux histoires parallèles dont le lien finit par se dessiner lentement, très lentement. D'un côté, Aomame, prof d'arts martiaux et tueur à gages tendance justicier. De l'autre, Tengo, qui, dans un quotidien bien réglé, enseigne les mathématiques et se pique d'être écrivain. L'arrivée d'un OVNI littéraire dans les mains d'un brillant éditeur peu scrupuleux va venir perturber l'équilibre de leurs deux existences.

Gros succès de librairie, ce roman est un bel objet, bien travaillé, finement ciselé, mais il m'a tout simplement ennuyée. L'auteur n'est clairement pas avare de détails aussi bien concernant le déroulement de l'intrigue que les personnages, il pose un joli décor, mais au final tout reste assez lisse et sonne faux. Si la forme est belle, j'ai trouvé le fond insipide. Une déception, donc, et je ne suis pas certaine de me lancer dans les deux livres suivants.

Voir les commentaires

Rédigé par La fleur des mots

Publié dans #littérature japonaise, #2009, #fantastique-sf, #coup de coude, #Japon

Repost 0

Publié le 26 Juin 2014

R&B - Le Gros Coup, de Ken Bruen

R comme Roberts et B comme Brant, deux flics véreux d'un commissariat miteux du sud de Londres. Deux séries de meurtres devraient accaparer leur attention et leur permettre de redorer leur blason auprès de leur hiérarchie. D'un côté, un gang semble décidé à nettoyer le quartier de quelques-uns de ses criminels, et de l'autre, un tueur en série s'attaque aux joueurs de l'équipe nationale de cricket.

Avec un langage fleuri et des dialogues savoureux, Ken Bruen offre un portrait sans grand espoir des quartiers londoniens défavorisés. Ce roman débordant d'humour noir, franchement réjouissant, laissera toutefois les amateurs de polars classiques un peu sur leur faim tant les enquêtes demeurent un sujet secondaire. Un livre jubilatoire et décalé qui provoque autant de grincements de dents que d'éclats de rire!

Voir les commentaires

Rédigé par La fleur des mots

Publié dans #coup de coeur, #littérature irlandaise, #meurtre, #Londres, #polar, #1998

Repost 0